Une entrée réussie dans la bourse pour HDF ENERGY
Les premiers pas de HDF sur le marché boursier parisien ont été une grande réussite. En effet, spécialisé dans les équipements et infrastructures de production électrique à partir d’hydrogène ou d’énergies renouvelables, HDF s’est lancé sur le marché avec brio.

Ce qui s’est passé

C’est ce 10 juin  que HDF a lancé un placement global avec une offre souscrite 1.7 fois sur le compartiment B d’Euronext. Cela s’est avéré un grand succès et le titre du spécialiste est coté depuis jeudi dernier. Ainsi, une progression de plus 5% est enregistré  à la suite de la fixation de son prix en haut de la fourchette indicative entre 22,95 à 31,05 euros. Par conséquent, nous assistons à une valorisation boursière d’environ 450 millions d'euros.

Un peu d’histoire

L’hydrogène de France HDF fut créée en 2012 avec l’ambition de devenir un leader dans le développement des centrales de production  électrique, que cela soit d’une manière continue ou à la demande. Cette production doit se faire à partir d’hydrogène et d’énergies solaires ou éoliennes. C’est cette explication que nous pouvons retenir du PDG du groupe qui retrace un peu l’historique de l’entreprise.
 
En effet, Damien Harvard détient 45.7 % du capital à la sortie de la transaction alors qu’auparavant il détenait plus des 2/3. Il a levée plus de 132 millions d’euros ce qui a conféré à la société des moyens financiers nécessaire pour l’optimisation de son développement sur le marché de l’énergie renouvelable. Il s’agit d’une opération qui suit le mouvement mondial de valorisation des énergies renouvelable qui sont l’alternative salvatrice de notre planète.

Les investisseurs

Ce sont les investisseurs institutionnels français et internationaux qui ont été les premiers souteneurs de l’offre HDF. On peut y citer Rubis qui a participé à hauteur de 50 millions. En effet, le groupe noue deux partenariats de long terme qui sont des collaborations stratégiques avec Rubis et Teréga.
 
Pour la première, il s’agit d’un accord pour une durée de sept ans où HDF accorde la priorité à Rubis sur l’investissement dans les sociétés projets que le groupe envisage d’élargir en Europe, dans les caraïbes et en Afrique.
 
Pour la seconde, il s’agit d’un protocole d’accord d’une durée de cinq ans avec Terega et où le groupe promeut le déploiement de la chaîne de valeur hydrogène dans le cadre d’une stratégie de développement de projets d’hydrogène nationaux et territoriaux. Ce sont des projets pour lesquels HDF développe ses solutions Renewstable en utilisant des panneaux photovoltaïques et des piles à combustibles. Teréga devra assurer le coté transport, stockage et livraison de l’hydrogène pour des applications industrielles ou de mobilité.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :