La concurrence lancée par OVHCLOUD contre Google et Microsoft via ses PC virtuels de Blade
Afin d’entamer une concurrence les différentes applications professionnelles de  Microsoft et Google, le fondateur de cloud Octave Klaba s’est investi dans l’acquisition d’une nouvelle technologie qu’est la stratégie de Blade Shadow.

La reprise de l’entreprise Blade par Octave Klaba et les différentes modifications attendues

Initialement détenue par Emannuel Freund, Stéphane Héliot et Asher Kagan-Criou, l’entreprise française Blade qui s’est spécialisée dans le cloud gaming passe sous la responsabilité avec son service Shadow,  d’Octave Klaba, fondateur d’OVH Cloud après avoir souffert d’un redressement judiciaire. Une passation dont Octave Klaba entend bien gérer et ce grâce à de nouvelles activités qui verront bientôt jour.
Ayant confirmé mardi dernier sur Good Morning Business, le président et fondateur d’OVH Cloud sur le maintien de son offre de cloud gaming, celui-ci aspire à proposer son innovation aux plus grandes entreprises qui présentent le même modèle avec des ordinateurs basiques.
Elles pourront ainsi bénéficier d’un large choix dans le catalogue d’applications puissantes proposées via le cloud contre un abonnement mensuel avec pour objectif l’atteinte des différents objectifs sous 18 mois.

La crise sanitaire : une alliée de la nouvelle entreprise française Blade

A cause de la crise sanitaire et les restrictions, plusieurs entreprises ont favorisé le télétravail, ce qui a entrainé la création de nouveaux postes de travail plus puissant pour ceux qui travaillent depuis chez eux. Grâce à Shadow, vous pouvez facilement travailler depuis votre poste de travail qui se situe dans le cloud, ainsi Shadow streame les applications comme le fait Netflix pour vos vidéos sur le PC.

L’utilisation des PC bientôt obsolète ?

Garantissant la bonne marche de son produit via la qualité des services qui sont offerts aux plus de 100 000 joueurs qui utilisent son service, Octave Klaba compte bien développer d’ici 5 à 10 ans la technologie qui regroupera plusieurs services. En effet il prévoit des services comme Office 365 et GSuite qui lui permettra de concurrencer non seulement Microsoft mais également Google avec pour objectif un meilleur rendement entre les standards européens et les entreprises avec lesquelles ils collaborent.
Une révolution qui pourrait bien sonner le glas des PC que l’on connait aujourd’hui qui n’aurait lieu d’être. Une innovation qui loin d’être nouvelle, se retrouve déjà être proposée par plusieurs entreprises telles que Microsoft via Azure. Des technologies qui coûtent cher et moins performants dont le fondateur espère changer la donne.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :